La Conscience

Depuis que le monde existe et même avant qu'il existe, la Conscience EST.

 

Vous pouvez parcourir le monde entier, visiter les espaces intergalactiques, plonger dans les abysses et ce, durant des temps et des temps, vous ne pourrez pas trouver un élément aussi petit soit-il qui ne soit pas de la Conscience Energie.

La Conscience est la base même de la Totalité de l'Univers manifesté et l'Essence de l'Univers non manifesté.

Le couple Conscience Energie tisse la trame de tout ce que nous pouvons voir, entendre, sentir et toucher.

On ne peut pas dissocier la Conscience et l’Energie même si à certains moments au niveau des apparences,  on a l’impression que cela est possible.

 

Tout élément vivant ainsi que tout ce qui inanimé est Conscience.

 

UNE est indivisible, la Conscience est perçue comme pouvant être à des niveaux différents.

Le monde minéral possède une Conscience de vibration très lente.

Le monde végétal a une Conscience plus rapide au niveau vibratoire et plus diversifiée.

Le règne animal possède une Conscience qui atteint momentanément un sommet dans l’être humain.

 

La Pleine Conscience est la dimension de plénitude de la Conscience UNE.

 

Dans le langage habituel nous employons le terme de Pleine Conscience pour parler d’événements qui sont vécus avec une grande attention par une personne.

Dire que l’on peut s’occuper de sa maison, conduire sa voiture ou parler avec des gens dans la Pleine Conscience signifie que l’on est humainement totalement présent à ce que l’on fait.

 

Ceci est très intéressant et indispensable lorsque l’on chemine sur la quête de notre identité profonde. Mais la Pleine Conscience dont je parle est d’une puissance terriblement lumineuse qui peut tout construire ou tout détruire (au niveau des apparences). Si vous pouviez accomplir réellement un acte dans cette Pleine Conscience là, l’endroit où vous seriez, serait éclairé et vibrerait avec une haute intensité, difficilement supportable par une personne ne vibrant pas à ce niveau-là.

Je peux monter sur une chaise, sur le toit de ma maison ou au sommet de l’Himalaya. Chaque fois il y a escalade mais à des niveaux extrêmement différents. Il n’y a ici aucune notion de valeur, de mieux ou de moins bien mais simplement de niveau. Si l’on croit que l’on est au sommet d’une montagne quand on est assis sur un mur, cela est un manque de clarté.

 

Celle ou celui qui veut vraiment cheminer dans la quête de son identité profonde doit être courageux et lucide.

Mais cela n'enlève rien au mérite de la personne qui vit avec sincérité "son" niveau de conscience qui est peut-être la preuve d'un grand progrès dans son cheminement.

Bien entendu la Conscience n'est la propriété de personne et c'est pour une commodité de langage que je dis "son" niveau.

 

C'est dans ce but que je vous parlerai souvent du vocabulaire employé lorsque l'on parle de spiritualité. En effet dans ce domaine règne une grande confusion. Il est important de remettre certaines idées et certains éléments à leur place.